fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Pour un Nouveau roman, Alain Robbe-Grillet écrit : Croire que le romancier a « quelque chose à dire » et qu’il cherche ensuite comment le dire, représente le plus grave des contresens. Car c’est précisément ce « comment », cette manière de dire, qui constitue son projet d’écrivain, projet obscur entre tous, et qui sera plus tard le contenu douteux de son livre. | Dissertations

Dissertations

Pour un Nouveau roman, Alain Robbe-Grillet écrit : Croire que le romancier a « quelque chose à dire » et qu’il cherche ensuite comment le dire, représente le plus grave des contresens. Car c’est précisément ce « comment », cette manière de dire, qui constitue son projet d’écrivain, projet obscur entre tous, et qui sera plus tard le contenu douteux de son livre.

 Extrait du corrigé : 

Pour un Nouveau roman, Alain Robbe-Grillet écrit : Croire que le romancier a « quelque chose à dire » et qu’il cherche ensuite comment le dire, représente le plus grave des contresens. Car c’est précisément ce « comment », cette manière de dire, qui constitue son projet d’écrivain, projet obscur entre tous, et qui sera plus tard le contenu douteux de son livre.

 

« quelque chose à dire » : message du romancier.

« comment » > manière d’écrire le roman, style.

Selon Robbe-Grillet, le romancier n’aurait pas de chose à dire, de message à transmettre.

 

NB : Le roman est souvent considéré comme le genre de l’aventure. Cependant, dès son apparition, est vu comme une forme mineure de l’épopée et il est très longtemps méprisé => quête de légitimité.

Nombreux sont les écrivains qui revendiquent comme fonction principale du romancier de représenter la réalité contemporaine dans ses détails les plus concrets.

 

 

I- La volonté de dire la réalité à travers le roman

            A- Le réalisme

• Évoquez la Comédie Humaine : roman total qui veut concurrencer l’État civil + projet de faire une étude des mœurs => Balzac veut dépasser ce rôle de « secrétaire de la société » qui note tout, de simple conteur, il se veut philosophe et penseur du politique.

• Types de Balzac, roman réaliste. Réalisme du détail est vérité d’observation et vérité philosophique => volonté d’expliquer les ravages de la pensée et dénoncer les vices de l’homme civilisé. Ce réalisme constitue le projet même.

- Fonction romanesque du « type » : Ce n’est plus par quelques détails mais par une somme saturante de caractères constitutifs => Le monde est rendu lisible par le personnage.

• Flaubert a écrit : « Tout ce qu'on invente est vrai [...] Ma pauvre Bovary, sans doute, souffre et pleure dans vingt villages de France à la fois, à cette heure même ».

• Pour le romancier, il s’agit de faire se mouvoir ses personnages placés dans une histoire particulière et de vérifier que la succession des faits est conforme au déterminisme.

Cf. Zola : décrire « l’histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire » et souligner le déterminisme de la physiologie, des milieux et des circonstances. Le naturaliste : observe les conditions d’existence des ouvriers, des paysans, des mineurs. Germinal : critique la condition des mineurs....

 

            B- Romans qui évoquent la réalité, qui la peignent