fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Supervielle, dans un texte critique intitulé En songeant à un art poétique (1951) affirme : « le poète dispose de deux pédales, la claire lui permet d'aller jusqu'à la transparence, l'obscur va jusqu'à l'opacité ». | Dissertations

Dissertations

Supervielle, dans un texte critique intitulé En songeant à un art poétique (1951) affirme : « le poète dispose de deux pédales, la claire lui permet d'aller jusqu'à la transparence, l'obscur va jusqu'à l'opacité ».
Commentez.

Extrait du corrigé :

La poésie, entre hermétisme et clarté ?

 

I- La poésie, texte qui est donc parfois difficile à comprendre, obscur

            A- Le propre langage de la poésie

• La syntaxe et le vocabulaire de la poésie sont spécifiques. Ex : onde pour eau ou « sur un arbre perché » pour « perché sur un arbre ».

=> le poème n’est pas un texte qui peut être résumé. Il s’agit surtout d’une alliance de sonorités, d’effets, d’images…

• Le poète crée parfois sa propre langue pour jouer plus librement avec elle. Étrangeté des métaphores symbolistes, « déracinement du langages ». Ex : « la terre est bleue comme une orange ».

R : tout un pan de la poésie moderne est faite de jeux avec le langage. Le poème de Desnos invente un « langage cuit » ; les paronomases de Max Jacob créent un univers ludique où « Avenue du Maine / Les manèges déménagent » mais qui ne font pas toujours sens.

 

• De plus, d’après Mallarmé, il faut : « Donner un sens plus pur aux mots de la tribu […] » => le mot pur ne veut pas dire simple mais plutôt passé au creuset, épuré, loin du sens utilitaire du langage commun. Hermétisme pour saisir la réalité.

 

B- Le propre langage de la poésie