fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Christine de Pisan, Cent Ballades, Ballade XII | Commentaires composés

Commande Suspendue
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

Fiche
Méthodologie
Méthodologie
Oral
Retour
liste
Commentaires composés

Christine de Pisan, Cent Ballades, Ballade XII

 Si j’étais certaine qu’on m’aime Sans requérir ou penser vilenie, Et qu’a l’amant, le fait, sans plus qu’on l’appelle Très doux ami, paraisse suffisant, Je ne nie pas Que ce serait Une vie plaisante qu’une vie d’amour, et qu’elle devrait Plaire à toute dame, si parfaite soit-elle. Mais je crains qu’Amour ne soit tout différent. } refrain

Et qu’il serait juste qu’on blâme la dame Qui ne voudrait pas avoir d’ami, Bon et loyal, qui l’appelle sa dame, Dès lors qu’elle ne serait pas dépouillée de son honneur Et qu’elle saurait Qu’il aurait toujours à son égard une telle loyauté, Elle serait complètement folle de refuser, Mais je crains qu’Amour ne soit tout différent.

Pour cette raison, de peur qu’on me diffame, Ou que je sois trompée par de faux semblants, Je n’oserai, quoiqu’on m’y invite fermement, Aimer personne, quel que soit celui qui s’en soucie; Mais, je sais que s’il était Un homme tel qu’il se satisfasse d’être reçu en grâce, Il aurait mon amour sans que honneur en souffre. Mais que crains qu’Amour ne soit tout différent

Prince, on me dit que j’en serais réconfortée } envoi Mais je crains qu’Amours ne soit tout différent.

Christine de Pisan, Cent Ballades, Ballade XII