fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Pourquoi le théâtre peut-il être considéré comme un moyen efficace pour dénoncer les vices ou les ridicules des hommes ? Vaut-il mieux selon vous, les représenter directement pour les critiquer, ou faire intervenir des personnages qui dénoncent et mettent en garde ? | Dissertations

Dissertations

Pourquoi le théâtre peut-il être considéré comme un moyen efficace pour dénoncer les vices ou les ridicules des hommes ? Vaut-il mieux selon vous, les représenter directement pour les critiquer, ou faire intervenir des personnages qui dénoncent et mettent en garde ?

Extrait du corrigé :

 

Le théâtre est souvent une très bonne tribune pour les auteurs.

 

I. Le théâtre, espace qui se prête au débat d’idées.

            A- Le dialogue théâtral se prête au débat d’idées.

• Importance du dialogue argumentatif, forme vivante, héritière du dialogue philosophique.

Ex : dans une des pièces de Molière montrez que chaque personnage défend sa thèse. On peut évoquer Agnès qui se met à répondre à Arnolphe et qui lui explique pourquoi elle ne l’aime pas et qu’elle préfère « le blondin » ou Dom Juan qui vante les bienfaits de l’hypocrisie.

           

            B- La double énonciation

• Les idées s'incarnent dans des personnages. Le texte théâtral : principalement constitué de dialogues ; un personnage parle aux autres personnages mais aussi et surtout aux spectateurs (très visible dans les apartés mais ne pas oublier que c’est tout le temps le cas).

• Le public est sollicité, sommé de juger les situations, les discours et les comportements. Ex : par le discours de Marcelline, la mère de Figaro, Beaumarchais interpelle ses contemporains. (Marcelline[1] évoque la détresse des femmes de condition sociale modeste, maintenues dans l’ignorance et la pauvreté, le comportement des hommes…).