fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Vous faites le portrait satirique d'un personnage incarnant un type humain, comme La Bruyère dans Arias, dans Théodecte, ou dans Giton et Phédon. | Ecritures d'invention | La Bruyère

Ecritures d'invention | La Bruyère

Vous faites le portrait satirique d'un personnage incarnant un type humain, comme La Bruyère dans Arias, dans Théodecte, ou dans Giton et Phédon.

 Consignes :
- Vous devez faire apparaître un défaut ou un vice clairement identifiable incarné par ce personnage.
- Vous vous efforcerez d'utiliser des composantes variées du portrait physique, moral, comportement, discours...
- Votre texte sera constitué de deux parties principales, comme dans "Arias" : a) le portrait proprement dit, et le comportement habituel du personnage.b) une ou deux anecdotes représentatives de son défaut ou de son vice. Essayez de ménager une chute à la fin.
- Vous vous efforcerez d'imiter au maximum les procédés d'écriture employés par La Bruyère
- Vous situerez votre portrait à l'époque actuelle : surtout pas au XVIIème siècle à la cour de Louis XIV!
- Vous ferez un texte un texte d'environ 380 mots minimum (environ 45 lignes)

 

Extrait du corrigé :

Vous faites le portrait satirique d’un personnage incarnant un type humain, comme La Bruyère dans Arias, dans Théodecte, ou dans Giton et Phédon.

 

 

Il faut donc faire un petit texte court, évoquant un personnage qui a un défaut, un caractère bien particulier.

 

Nous vous donnons deux exemples détaillés.

 

La fatuité :

            Perlain a tout vu, tout lu. Il sait tout. Vous abordez un sujet, vous parlez par exemple de votre métier (qui est très loin du sien et de ses connaissances), eh bien il vous fera très vite comprendre qu’il en sait plus que vous ! Vous pointez une petite erreur dans son discours, il la nie ! c’est vous qui ne savez pas. Lui sait. Il a tout vu, connaît tout. Il a voyagé dans le monde entier, vu tous les pays. Évidemment ce n’est pas possible, et ce n’est pas vrai. Mais il aura tout de même assez d’arguments pour affirmer que oui, il connaît la Mongolie sur le bout des doigts, que oui, l’Amazonie n’a aucun secret pour lui, tout comme la Russie. D’ailleurs, il parle très bien russe. Enfin, il sait dire « bonjour » et « au revoir », mais cela revient au même. Il a des notions de russe. Et quand il dit « je parle très bien russe », personne ne remet en cause son savoir.