fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Une pièce de théâtre doit-elle peindre le tableau de notre vie quotidienne commune, ou au contraire présenter une crise exceptionnelle qui se démarque de notre monde habituel ? | Dissertations

Dissertations

Une pièce de théâtre doit-elle peindre le tableau de notre vie quotidienne commune, ou au contraire présenter une crise exceptionnelle qui se démarque de notre monde habituel ?

Extrait du corrigé :

Le théâtre => renvoie au réel ou évasion ?

Un monde de carton : Cf. le décor et les objets ; éclairages, musiques, maquillage ;

Le théâtre repose sur l’illusion, l’artifice => spectacle.

 

I- Le théâtre, pays de la crise          

            A- Le théâtre

• Spectateur : sorte de « voyeur » qui assiste à un spectacle : la pièce de théâtre est toujours centrée autour d’une crise => sinon, pas d’intérêt à aller voir une pièce.

+ « but » moral du théâtre : la catharsis.

Pour Aristote, le spectateur qui va au théâtre doit ressentir terreur et pitié afin de se purger de ces sentiments => force du spectacle qui doit être extra-ordinaire (et donc, ne pas représenter notre vie de tous les jours). D’où par exemple, le recours aux moments de crises.

 

                        B- Un lieu de heurts

Eugène Ionesco : « Il faut aller au théâtre comme on va à un match de football, de boxe, de tennis ».

• Au théâtre, souvent deux camps sont opposés et le spectateur assiste à un match entre les deux équipes, deux camps, deux idéologies. Par exemple, dans Tartuffe, il y a deux clans, celui des « pro-Tartuffe » (Mme Pernelle, Orgon) et celui des « anti-Tartuffe ». Cf. la scène d’exposition qui est une véritable scène de conflit ouvert entre les deux camps.

• La représentation théâtrale peut être violente : physiquement ou mentalement => Violence des sentiments, des passions (développez un exemple : jalousie de Phèdre, violence de la passion d’Hermione…).Violence physique : fin d’Andromaque (la folie et la mort)

Véritables scènes de combats : Cf. Phèdre qui entraîne à la mort Hippolyte puis elle-même.

• Le drame, le conflit est ainsi le moteur de l’action. Cf. le conflit intérieur à Phèdre (elle aime son beau-fils), celui de Titus qui ne peut se marier avec Bérénice ou celui d’Arnolphe qui veut épouser Agnès.